Comment devenir moniteur d’auto-école ?

Vous souhaitez devenir moniteur d’auto-école ? Vous êtes pédagogue et rigoureux et souhaitez enseigner l’art de conduire en toute sécurité ? Modèle CV vous livre aujourd’hui les bases indispensables du métier et les atouts à mettre en avant sur votre CV.

Le métier de moniteur d’auto-école

moniteur-auto-ecole

Source : GettyImages

L’enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière, plus communément appelé moniteur d’auto-école, prépare les candidats à l’examen du permis. Il est le spécialiste de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière. Ses activités principales :

  • l’établissement de la formule la plus adaptée à l’élève : permis classique, permis de conduire accéléré, permis supervisé, etc. ;
  • l’enseignement théorique du Code de la route, dans le cadre de leçons collectives et individuelles ;
  • l’enseignement pratique de la conduite ;
  • les rendez-vous pédagogiques dans le cadre des formations AAC (apprentissage anticipé de la conduite) ;
  • l’inscription des élèves aux épreuves théoriques et pratiques du permis, etc.

Les pré-requis du métier de moniteur d’auto-école

La profession de moniteur d’auto-école étant réglementée, l’obtention d’un diplôme d’Etat est indispensable. Mais avant d’exercer le métier et de pouvoir passer les épreuves du Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière (BEPECASER), certains critères doivent être remplis :

  • être âgé de 20 ans au minimum ;
  • détenir le permis B depuis au moins 2 ans ;
  • avoir dépassé le délai probatoire.

Le BEPECASER est un diplôme de niveau Bac. Il est obligatoire pour exercer la profession, ainsi qu’une autorisation d’enseigner délivrée par le préfet. Pour cette dernière, deux conditions : avoir un casier judiciaire vierge, et être déclaré apte par un médecin conventionné.

Les qualités à mettre en avant sur le CV

moniteur-auto-ecole

Source : GettyImages

Pour avoir toutes les chances d’être embauché dans une auto-école à Lyon ou ailleurs, certaines qualités sont à mettre en avant :

  • la pédagogie : adaptation à la personnalité de chaque apprenti conducteur ;
  • l’écoute et la patience : des qualités indispensables afin de les aider dans leur progression ;
  • l’anticipation des situations et le sens des réflexes : il faut se protéger mais également l’apprenti conducteur et les autres usagers afin de limiter le risque d’accident ;
  • le sens du contact ;
  • une résistance physique et nerveuse : beaucoup de temps passé en ville, notamment aux heures de pointe et dans les embouteillages, impatience des autres conducteurs, etc. ;
  • la remise en question : pour pouvoir évoluer avec le temps.

Evolutions et perspectives de carrière

Après cinq années en moyenne en tant que salarié, le moniteur d’auto-école peut éventuellement envisager :

  • de développer ses compétences et de se spécialiser (motos, poids lourds, etc.) ;
  • d’ouvrir sa propre boîte ;
  • de devenir formateur de moniteurs auto-école après l’obtention du Brevet d’Aptitude à la Formation des Moniteurs (BAFM) ;
  • de passer le concours d’inspecteur du permis de conduire (à condition d’être titulaire du BAC ou d’un diplôme équivalent, comme le BAFM par exemple).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *