Comment rédiger son CV et éviter les erreurs ?

Votre CV constitue le ticket d’entrée dans l’entreprise. Sa rédaction ne s’improvise pas. Clair, précis et concis, il retrace les grandes lignes de votre parcours. Il doit aussi laisser la place à quelques interrogations et donner envie au recruteur d’en savoir plus en vous rencontrant. Il y a donc, inévitablement, une tentative de séduction dans ce premier contact.
Voici nos conseils.

Le CV antichronologique

C’est le CV le plus utilisé et le plus apprécié des recruteurs. Il est idéal pour les personnes reconnues dans un domaine et qui ne souhaitent pas en changer. Le CV antichronologique met l’accent sur votre situation actuelle et remonte dans le temps.

Les autres formes de CV

Trop jeune pour faire valoir une solide expérience professionnelle ? Envie de changer de métier ? Un parcours décousu ? Les CV chronologiques, thématiques ou les CV-lettres de motivation vous permettent de transformer des handicaps en atouts.

  • Le CV chronologique
  • Le CV thématique
  • Le CV-lettre de motivation
  • Le CV-page personnelle sur Internet

Les rubriques immuables

Quel que soit votre statut (débutant ou cadre confirmé), quel que soit votre domaine d’activité, vous devrez toujours fournir les mêmes informations censées définir votre profil, votre parcours, voire votre projet.

  • Votre identité
  • L’expérience professionnelle
  • La formation
  • Les langues
  • Les autres activités

La présentation

Pour séduire, l’on soigne sa présentation. Le CV n’échappe pas à cette règle. Seulement, chercher à  » en mettre plein la vue  » ne va pas sans risques.

  • La mise en page
  • Le nombre de pages
  • La taille et police de caractère
  • Le papier
  • La photo
  • L’originalité

Les CV à proscrire

Les uns se perdent en circonlocutions, d’autres optent pour le style télégraphique des formulaires ou envoient des CV sans lettre d’accompagnement. Des exemples à ne pas suivre.

  • Le CV envoyé seul en candidature spontanée
  • Le CV formulaire
  • La faute de goût
  • Le CV rédigé

Les erreurs fatales

Si pécher par omission dans un CV peut paraître anodin, des erreurs comme les fautes d’orthographe, les coquilles ou l’évocation de sujets politiques… condamnent définitivement le candidat.

  • Orthographe : objectif zéro faute
  • Salaire : interdit
  • Motif de départ : à éviter
  • Religion, politique : un tabou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *